Petites chroniques périgourdines

L’église de Monbos, témoin de mille ans d’histoire

Eglise et mairie de Monbos (Commune de Thénac)

Un peu perdue entre champs et vignes, la petite église de Monbos (commune de Thénac) se dresse dans un jolie coin de campagne à 2 km de Sigoulés.  Cette petite église romane mérite que l’on fasse un détour notamment pour admirer le chœur roman, ses chapiteaux et  l’ensemble de sculptures originales datant probablement de sa construction.

Petite histoire de l’église de Monbos

Construit au XIème et XIIème siècles, ce petit prieuré rural est signalé dans le « Cartulaire de l’abbaye Notre-Dame de la Sauve-Majeure » en 1135 et dans celui de l’abbaye de Cadouin en 1226. Il y est fait notamment mention de la donation de Boson, comte de Grignols, de tous ses biens périgourdins aux moines de Cadouin.

Témoin de plus de mille ans d’histoire, l’église a résisté à la guerre de Cent ans, aux pillages et invasions, aux guerres de religions, à la Révolution… mais, pour faire face aux aléas du temps, l’église sera remaniée ou consolidée à plusieurs reprises au cours des siècles, au cours d’au moins quatre campagnes de construction.

La paroisse de Monbos sera un temps une annexe de Puyguilhem avant que la commune de Monbos ne soit rattachée à celle de Thénac le 28 juin 1953. L’église est inscrite au titre des Monuments historiques le 16 mai 1947 (Base Mérimée – Ministère de la Culture).

Aujourd’hui, l’association « Les amis de l’église St Pierre de Monbos » se mobilise, en collaboration avec la paroisse et la municipalité de Thénac ainsi que la Direction des Monuments Historiques, pour préserver et restaurer cette église.

Focus sur l’église de Monbos

Cette petite église romane, une des plus anciennes du département, est dotée d’un clocher mur avec 2 niches campanaires et un petit oculus construit au XVIIIème siècle. La cloche baptisée Imperator date de 1689.

 

Eglise de Monbos - Le mur-clocher - ©Mcweb

Eglise de Monbos – Le mur-clocher – ©Mcweb

A l’intérieur, elle contient une nef unique mais c’est surtout le chœur d’une extrême sobriété, remarquable par les sculptures de ses chapiteaux  et de la frise qui attire l’attention du visiteur.

Vue de l'église de Monbos à partir de la porte d'entrée - ©Mcweb

Vue de l’église de Monbos à partir de la porte d’entrée – ©Mcweb

Le chœur et ses sculptures

Dans le chœur, les piliers portent des chapiteaux historiés, c’est-à-dire comportant des éléments sculptés avec des motifs décoratifs ou narratifs. Dans l’art roman, ces sculptures ont pour objet de dispenser un message biblique mais, à Monbos, la lecture biblique paraît bien difficile de prime abord. Ici, scènes de chasse ou scènes érotiques, dans un style très naïf, racontent certainement une histoire…

Chœur de l'église de Monbos

Chœur de l’église de Monbos – ©Mcweb

Détails des sculptures

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sources

  • Evelyne Bermond-Picot, Gérard Leconte. Les abbayes et prieurés du Périgord. Editeur : Editions GLI.
  • Les Amis de l’Eglise de Monbos. Petit essai sur l’histoire de St Pierre de Monbos (dépliant). Mairie de Thénac, 24220 Thénac.

Voir aussi

De Monbos à Puiguilhem… balade d’automne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *