Petites chroniques périgourdines

Le théâtre du Roi de Cœur ou quand le théâtre prend la clef des champs…

Théâtre du Roi de Coeur

Mais qui prétend que la province est un désert culturel… Certes, dans nos campagnes, on ne trouve pas de salles d’opéra prestigieuses ou de théâtre renommés, mais les initiatives culturelles et spectacles ne manquent pas : ateliers artistiques pour les enfants, concerts, pièces de théâtre en plein air, conférences sur la préhistoire…,  il y en a pour tous les goûts. Mais, parmi toutes ces actions, je souhaite aujourd’hui vous présenter une troupe attachante au parcours intéressant,  la troupe du théâtre du Roi de Cœur.

Le théâtre du roi de cœur, un projet né au milieu de nulle part

C’est à Maurens en 2013 que le théâtre du Roi de Cœur voit le jour avec la création d’un festival de plein air. Huit ans plus tard, la troupe peut s’enorgueillir de voir son projet s’inscrire dans la durée avec bien sûr les spectacles de plein air en période estivale mais aussi des tournées ou des actions culturelles qui s’inscrivent dans notre territoire.

Je vous encourage d’ailleurs vivement à consulter leur site web pour découvrir l’ensemble des réalisations de la troupe du Roi de Cœur et pour comprendre sur quels principes est bâti leur projet : https://www.theatreduroidecoeur.fr/compagnie/le-projet

Théâtre du Roi de Coeur à Maurens – ©MCweb.

Spectacles sur le vif

Cette année, du 26 juillet au 6 août, s’est tenue à Maurens la 8ème édition du festival de plein air du théâtre du Roi de Cœur. C’est cependant à Bergerac, place Barbacane, que nous avons assisté à la première pièce de théâtre.

Avec Anne la pirate, nous avons retrouvé notre âme d’enfant avec un spectacle tous publics mêlant humour et aventure. Bref, cette Anne courageuse et déterminée a conquis le cœur des petits et des grands !

La semaine suivante, accompagnés de nos deux petit-fils, c’est à Maurens, dans le théâtre de verdure,  que nous avons retrouvé la troupe pour assister à la pièce Jean de la lune. Adapté d’un livre de Toni Ungerer, ce spectacle nous conte les déboires sur terre d’un petit habitant de la lune en butte avec le racisme et la défiance. Heureusement, avant de repartir sur sa planète, il va trouver un ami…

Plutôt réservé aux enfants, cette pièce a néanmoins été appréciée par le public adulte en particulier grâce des répliques au second degré en lien avec l’actualité. Bref, assis sous les arbres, au milieu des enfants – rires et commentaires fusaient -, les spectateurs ont longuement applaudi les artistes.

Le rideau est tombé, le festival est terminé mais nous espérons bien retrouver bien vite nos comédiens pour retrouver à nouveau le plaisir du théâtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.