Périgord – Sur les pas de Jules

L’écomusée de la papeterie de Vaux dans le Périgord vert

papeterie de Vaux

Située sur le ruisseau des Belles Dames, affluent de l’Auvézère, la papeterie de Vaux est un témoignage unique en Europe des débuts de l’ère industrielle dans cette activité.

Cette ancienne forge du 17ème siècle fut transformée en papeterie industrielle en 1861. Celle-ci trouvera pendant plus d’un siècle matière et énergie dans les ressources naturelles et agricoles du pays.

papier à base de siegle

papier à base de seigle

Ainsi,  la pâte à papier est faite avec de la paille de seigle.  La force hydraulique développée par  les roues à augets produit l’énergie.

A cette époque, le réservoir à eau est un élément précieux au bon fonctionnement des papeteries . En effet, l’eau devait être diffusée sans interruption à chaque étape de la confection du papier.

Nous pensons tous que le papier à été inventé par les Chinois. En fait,  le premier fabricant de papier fut une famille de guêpes. Ces dernières récoltaient des fibres de matière végétale et les mastiquaient.

Puis, elles les mélangeaient à leur salive pour fabriquer une pâte dont elles firent l’armature de leur nid. Ce sont les mêmes étapes que l’on retrouve chez les papetiers.

Ainsi, des origines aux immenses papeteries industrielles d’aujourd’hui, le procédé de fabrication reste le même dans ses grandes lignes.

Le papier est l’aboutissement d’un mélange de fibres végétales chargées de cellulose avec de l’eau.

Une fois égouttée et séchée,la pâte se transforme  en feuille.

La chaîne à papier de Vaux est unique en Europe de part son état de conservation et son installation in situ, comme à son premier jour.

chaîne à papier

chaîne à papier

la chaine exposée aujourd'hui

la chaine exposée aujourd’hui

Le papier fabriqué avec cette pâte faite avec la paille de seigle avait la particularité d’être imperméable. Il était donc utilisé, en outre, pour faire le papier de boucherie.

Enfin, pour plus de renseignements, vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous.

papeterie de Vaux

2 Commentaires

  1. Annick Martinez

    Merci Marie-Colette pour ce beau résumé, très fidèle, de cette visite -fraîche mais instructive- en Périgord Vert…..

    Répondre
  2. Terreaux

    Merci de nous faire profiter de vos découvertes !
    Bravo pour le choix des photos et la qualité des commentaires ; tout ce qu’il faut pour donner envie d’aller voir… Continuez ainsi!
    Marie Terreaux

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.