Petites chroniques périgourdines

Passage de grues cendrées : enfin, la fin de l’hiver ?

Passage de grues dans le ciel de Bergerac - 5 mars 2016.

Samedi dernier, à l’heure du déjeuner, alertés par un bruit inhabituel, nous sommes sortis de la maison pour assister au passage de grues cendrées dans le ciel bergeracois. Aucun doute, ce sont bien des grues, leur vol est organisé en forme de V ou de Y, le cou et les pattes sont tendus et leur cri, si  caractéristique, le confirme.

Grues cendrées en vol, cou et pattes étirées.

Grues cendrées en vol, cou et pattes étirés. Crédit photographique : AF

Le bruit est assez assourdissant au point que même Jules a le nez en l’air pour voir passer les oiseaux.
« En vol, les grues cendrées crient, la plupart du temps, environ toutes les dix à quinze secondes. Le chant, un « grou » sonore, s’entend jusqu’à quatre kilomètres. C’est une particularité anatomique du bréchet de la grue qui explique son exceptionnelle puissance » (source : Wikipedia).
Cette vidéo prise à Bergerac samedi dernier vous donnera un aperçu de ce  fameux « grou grou » (YouTube : Nicolas GUILLIN : « Grues cendrées au dessus de Bergerac le 05/03/2016« )

Jules regardant le passage des grues.

Jules regardant le passage des grues (Crédit photographique : AF)

Après avoir passer l’hiver en Afrique du Nord ou en Europe méridionale, les grues cendrées, environ 350 000 individus, traversent la France du sud au nord pour rejoindre les pays d’Europe du Nord (Finlande, Allemagne du Nord et Pologne) où elles vont se reproduire. Toutefois, avec le réchauffement climatique, certaines d’entre elles restent hiverner en France.

Il semble donc que pour les grues c’est la fin de l’hiver ou du moins de l’hivernage. La date n’a rien d’exceptionnelle, les grues remontent vers le nord dès la fin janvier, le pic de migration se situant à la fin du mois de février.

Alors, est-ce la fin de l’hiver, l’annonce de l’arrivée du printemps ? Difficile d’y croire vraiment pour le moment, le temps est encore gris et humide, des giboulées de pluie ou de grêle succèdent à des périodes ensoleillées. Rien d’étonnant, nous sommes en mars. Alors, patience, la douceur et le soleil, c’est pour bientôt…

Grue cendrée - Grus cinerea (Edward Neale).

Grue cendrée – Grus cinerea (Edward Neale).

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.