Petites chroniques périgourdines

Une petite recette de nos grand-mères : les œufs au lait

recette des œufs au lait

Faisant suite à mon article précédent, mon ami Jean Paul me demandait la recette des œufs au lait de nos grand-mères. Pour cuisiner cette recette, je m’inspire du livre « La bonne cuisine du Périgord » qui propose plus de 400 réalisations culinaires de notre enfance.

Ainsi, on peut trouver dans cet ouvrage des recettes de soupes chaudes, de sauces, de hors-d’œuvre et d’entrées et également omelettes, œufs, cagouilles ou escargots, macaronis, poissons, viandes, charcuterie et conserves. Enfin figurent aussi les salades et desserts.

Andrée Mallet-Maze dite La Mazille  me semble  proposer indiscutablement le livre de référence de notre cuisine régionale.

La Mazille

Permettez-moi de citer ici une expression de Maurice Edmond Sailland, dit Curnonsky sur notre patrimoine culinaire.

Curnonsky .

« Le Périgord est une des régions de notre pays où l’on mange le mieux , et depuis des siècles. Cette réputation s’est répandue dans le monde entier. »

Voici donc la recette des œufs au lait si simple et tellement délicieuse.

Les œufs au lait

Ingredients

  • 1 litre de lait
  • huit œufs
  • un bâton de vanille
  • 12 morceaux de sucre

Instructions

  1. Faire bouillir le lait avec les morceaux de sucre et le bâton de vanille.
  2. Dans une terrine, battre les œufs vigoureusement.
  3. Sortir le lait du feu pour y incorporer progressivement les œufs en fouettant le tout.
  4. Mettre le four à chauffer à 180 degrés.
  5. Ôter le bâton de vanille et verser la préparation dans un plat creux allant au four.
  6. Faire cuire une demi-heure au bain-marie.
  7. On peut également cuire cette préparation dans des cocottes individuelles comme sur la photographie de l'article.
Schema/Recipe SEO Data Markup by Yummly Rich Recipes
http://perigord.mcweb.fr/recette-les-oeufs-au-lait/

2 Commentaires

  1. Jean-Paul

    Merci Françoise pour cette recette qui évoque pour moi des souvenirs de vacances à Périgueux d’abord et à Brantôme ensuite, lorsque ma grand-mère se mettait en quatre pour régaler ses petits-enfants et préparait avec beaucoup d’amour ce délicieux dessert – le seul que j’appréciais vraiment à l’époque… –
    Pour les plus gourmands, on peut aussi napper les cocottes ou les ramequins de caramel liquide – à condition de diminuer la dose de sucres nécessaires à la préparation initiale, bien entendu !
    Mais cette variante n’aurait peut-être pas été validée par La Mazille, elle-même – ni par le fin cordon-bleu que tu es – et je laisse donc chacun libre de s’aventurer sur ce chemin incertain au risque de s’y perdre manifestement (?)

    Répondre
    1. FRJ24 (Auteur de l'article)

      Tu as tout à fait raison, napper de caramel peut donner un plus à la recette. Du reste, La Mazille termine sa recette par »Dans ce dernier cas, vous couvrez le dessus des œufs au lait avec du sucre en poudre que vous caramélisez avec une pelle rougie au feu. »

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *