Petites chroniques périgourdines

Un chef à domicile, une nouvelle façon de recevoir ou d’améliorer ses compétences culinaires.

Samedi soir rencontre avec Raphaël Potard, chef cuisinier à domicile.

 

Pour tout vous dire, ce fut une belle soirée organisée par notre cousin. Tout d’abord, nous avons assisté au match de football Bergerac contre Chelsea. Ce fut un moment très agréable ou, malgré le score  (0 pour Bergerac 2 pour Chelsea), nos jeunes sportifs n’ont pas démérité.

Nous devions finir la soirée autour d’un dîner. Mais où?

Ce fut chez notre cousine Laura qui avait fait venir un chef à domicile.

La soirée s’est déroulée sous le signe de la bonne humeur autour de plats confectionnés par le chef Potard. C’ est une personne fort sympathique qui a réalisé une excellente prestation. Il est resté toujours très discret, professionnel et souriant.

Ses assiettes était bien présentées, les achats était locaux et les plats absolument délicieux.

Ce bergeracois propose également des cours de cuisine à domicile.

ses coordonnées

C’était pour nous une expérience nouvelle, je pense que ce jeune cuisinier a un bel avenir devant lui.

Pour vous faire partager ce moment voici juste quelques éléments du repas qui vous feront venir l’eau à la bouche : de délicieuses verrines apéritives, de la polenta croustillante aux herbes avec une concassée de tomates et pour finir, un crémeux au chocolat et son coulis acidulé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il va sans dire que notre cousin avait apporté les boissons en parfait accord avec les plats.

Pour la petite information, le vin peut également être fourni par Raphaël Potard. La formule est très souple, les échanges qui précèdent permettent de répondre au mieux aux attentes des clients.

Un concept novateur est arrivé à Bergerac.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.