Petites chroniques périgourdines

Sur la piste des tourons du pays d’Eymet

Touron de Saint-Sulpice d'Eymet -

Sur la piste des tourons du pays d’Eymet ?  Sapristi, mais de quoi parlez-vous, on fait du nougat à Eymet ? Mais non, il ne s’agit pas de confiserie mais de patrimoine. Ah, mais alors, qu’est-ce qu’un touron ?

Tourons du Pays d’Eymet : quelques précisions

Le mot touron désigne un toponyme issu de  l’occitan septentrional toron, variante de teron (= source, fontaine) ou thouron dans le Lot et départements voisins (source Geneanet). Le Dictionnaire topographique de la Dordogne mentionne « ces belles eaux vives sortant au pied de massifs rocheux, et dont l’abondance permet d’établir un lavoir à l’endroit même où elles jaillissent. Ces sources portent le nom de tourons, comme à Roquette, Fontroque, Rouffignac, et dans un grand nombre de lieux ».

Dans le pays d’Eymet, les tourons sont des sources troglodytiques. En effet, l’eau de pluie s’infiltre naturellement dans les couches poreuses mais, en contact avec une couche imperméable, elle ne peut plus s’infiltrer et réapparait à l’air libre au travers d’une grotte ou sous un surplomb rocheux, c’est une source ou un touron.

C’est ainsi qu’après avoir localisé quatre tourons autour d’Eymet, par un bel après-midi de janvier, nous sommes partis avec Jules sur la piste des tourons.

Le touron de Saint-Sulpice d’Eymet

Un site Natura 2000

Des quatre tourons, celui de Saint-Sulpice d’Eymet est sans doute  le plus spectaculaire. C’est au pied du bourg de St Sulpice, en bas d’un surplomb rocheux, au travers d’une grotte assez vaste, que surgit la résurgence, le touron.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On peut pénétrer dans la grotte sur environ 20 m, elle se rétrécit ensuite en un boyau étroit difficilement accessible. Un relevé topographique effectué en 2011 par le Spéléo-club du Duraquois précise que cette grotte s’étend sur plusieurs centaines de mètres.

La grotte de Saint-Sulpice-d’Eymet abrite un peuplement important de chauves-souris, elle accueille la reproduction ou l’hivernage des espèces de chauves souris Grand Murin, Petit Murin, Murin de Bechstein, Petit Rhinolophe, Grand Rhinolophe, Rhinolophe euryale et Murin à oreilles échancrées.

Par mesure de protection, la grotte elle-même et une zone tampon de 12,5 ha autour sont classés site Natura 2000.

Le lavoir

La source située dans la grotte alimente un bassin aménagé en lavoir, sans doute au XIXème siècle, les lavandières pouvaient ainsi laver leur linge à l’abri. On y avait installé des pierres rainurées servant de selles, sur lesquelle les lavandières brossaient le linge. Sur certaines de ces selles, on peut lire un prénom (Nanou, Isa…) mais surtout, la trace des genoux sur la pierre nous rappelle combien ce travail pouvait être éprouvant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le touron de Fonroque

Le nom occitan de Fonroque, Font Rocà ou  fontaine de la roche, évoque d’emblée un endroit lié à l’eau. La construction de la petite bastide (construction inachevée) en 1284 par Edouard 1er d’Angleterre ne doit sans doute rien au hasard. En effet, en contrebas du village, on découvre un site étonnant où l’eau coule en abondance…

Cadastre napoléonien : Fonroque

Cadastre napoléonien : Fonroque (en bleu le ruisseau « Le Touron »)

De la roche, sort la source du ruisseau « le Touron ». Le Touron, long de 1,1 km est un affluent du ruisseau le Réveillou qui est lui-même un affluent du Dropt. La source se déverse dans un premier lavoir puis dans un grand bassin en contrebas. En face de cette première source se trouve une seconde source qui alimente un petit lavoir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le site du touron de Fonroque mérite le détour. L’endroit est pittoresque et nul doute qu’en été, il doit faire bon y faire une halte ou se reposer.

Le touron de Razac d’Eymet

Le touron se situe dans un hameau, en contrebas du village. Au pied d’une paroi rocheuse,  une résurgence de la nappe phréatique s’écoule depuis le fond d’une petite grotte.

Razac d'Eymet -: cadastre napoléonien : emplacement du touron

Razac d’Eymet – Cadastre napoléonien : emplacement du touron

La grotte est fermée par un muret, lui-même surmonté par des grilles qui ne permettent d’accéder à la grotte créant  une réserve d’eau côté grotte. Le trop plein se déverse dans un petit lavoir de forme circulaire dont le pourtour est recouvert de dalles. Quatre pierres rainurées font office de selles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le touron de Razac d’Eymet est sans doute de taille plus modeste que les trois autres tourons mais l’endroit a beaucoup de charme. Le lavoir a été aménagé avec beaucoup de soin pour nos aïeules lavandières.

Le touron de Rouquette

La commune de Rouquette a fusionné en 1971 avec la commune d’Eymet. Le hameau de Rouquette situé sur une falaise domine le bourg d’Eymet. Le touron se situe en contrebas du village, dans la paroi de la falaise.

Le lavoir est constitué de deux bassins dans lesquelles se déverse la source. Le touron de Rouquette est moins spectaculaire que celui de Saint-Sulpice ou celui de Fonroque, néanmoins l’endroit est charmant tout comme le petit hameau de Rouquette.

Sources

4 Commentaires

  1. Terreaux

    Vos promenades sont toujours aussi intéressantes et enrichissantes pour nous ! Continuez ainsi…
    Mention spéciale pour les photos : bravo !

    Répondre
    1. admin24 (Auteur de l'article)

      Merci pour ces encouragements

      Répondre
  2. Annick Martinez

    Magnifique reportage de ces endroits insolites, à voir assurément,

    Merci beaucoup

    Répondre
    1. admin24 (Auteur de l'article)

      Merci

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.